Skip to main content
CHU Caen Normandie

École de Puériculteur·rice·s

L’école de puéricultrices et puériculteurs du CHU Caen Normandie accueille chaque année 25 infirmier(e)s et/ou sages-femmes en formation. L’enseignement dispensé garantit un niveau d’expertise qui permet à la puéricultrice de prendre soin des enfants, de la naissance à l’adolescence.
CHU Caen Normandie

École de Puériculteur·rice·s

L’école de puéricultrices et puériculteurs du CHU Caen Normandie accueille chaque année 25 infirmier(e)s et/ou sages-femmes en formation. L’enseignement dispensé garantit un niveau d’expertise qui permet à la puéricultrice de prendre soin des enfants, de la naissance à l’adolescence.

L’équipe pédagogique

Date de rentrée

Lundi 11 septembre 2023

Partagez la page :

  • Le métier

    Devenir infirmier·ère puériculteur·rice…

    C’est devenir infirmier·ère diplômé·e spécialisé·e dans les soins aux tout-petits, avoir de nombreuses missions auprès des enfants, malades ou en bonne santé, et de leurs parents et jouer un rôle central dans la coordination des soins, dans l’éducation et la prévention.

    Près de la moitié exercent en milieu hospitalier ou en clinique. Les autres travaillent dans des structures d’accueil, tels que les services de protection maternelle infantile, crèches, halte-garderie ou encore dans le secteur de la formation.

    Devenir infirmier·ère puériculteur·rice…

    C’est devenir infirmier·ère diplômé·e spécialisé·e dans les soins aux tout-petits, avoir de nombreuses missions auprès des enfants, malades ou en bonne santé, et de leurs parents et jouer un rôle central dans la coordination des soins, dans l’éducation et la prévention.

    Près de la moitié exercent en milieu hospitalier ou en clinique. Les autres travaillent dans des structures d’accueil, tels que les services de protection maternelle infantile, crèches, halte-garderie ou encore dans le secteur de la formation.

  • La formation

    Formation

    Contexte, effectifs et durées

    L’école est autorisée par le président du Conseil Régional de Normandie à accueillir une promotion de 25 élèves. Elle est dirigée par un directeur des soins, agréé par le président de la Région Normandie. Il a compétence pour les agréments et l’autorisation de fonctionnement de l’école.

    La Direction Générale de l’Agence Régionale de Santé (ARS) assure le suivi de la qualité de la formation et de la gestion des concours et des examens.

    L’enseignement dispensé garantit un niveau d’expertise qui permet aux puériculteur·rice·s de prendre soin des enfants, de la naissance à l’adolescence.

    La formation propose, dans une approche globale des situations, une réponse adaptée à leurs besoins de santé dans leur famille, dans les établissements de santé et de réadaptation, dans les établissements et services d’accueil d’enfants de moins de six ans, dans les services de protection et de promotion de la santé en faveur de la mère et de l’enfant et d’aide sociale à l’enfance.

    Conformément à l‘arrêté du 13 juillet 1983 relatif au Diplôme d’État de Puériculteur·rice, la scolarité se déroule sur 12 mois et comprend 1500 heures de formation :

    • 790 heures d’enseignement théorique et pratique dont 140 heures de travaux dirigés et d’évaluation : introduction à la formation, politique de santé, organisation administrative, droit, formation à l’éducation à la relation, histoire de la profession, sociologie, l’enfant (psychologie et physiologie), pathologies médicales (période anté-natale, néo-natale, de 1 mois à l’adolescence), diététique, psychologie et psycho-sociologie, psycho-pédagogie, formation à la gestion et à l’organisation.

    Les enseignements théoriques et pratiques sont assurés par les formateurs de l’école et des intervenants extérieurs selon leurs compétences dans les différents domaines.

    • 710 heures d’enseignement clinique.

    Le stage est un lieu de formation permettant de développer des aptitudes et des attitudes professionnelles, d’acquérir des compétences. Il doit s’effectuer dans un secteur en relation avec la fonction de puériculteur·rice diplômée d’État : 25 à 30% en secteur hospitalier ; 25 à 30% en secteur extra-hospitalier.

    Tout étudiant doit justifier, en fin de formation (l’activité professionnelle étant prise en compte), d’une expérience en service de : néonatologie, maternité, pédiatrie ; réanimation néonatale, médicale, chirurgicale, ou urgences pédiatriques, protection de l’enfance, structures d’accueil collectives ou familiales de l’enfant de moins de 6 ans.

    40 à 50% des stages seront déterminés en fonction des aptitudes, du parcours professionnel et du projet des étudiants, de l’intérêt du stage et de la qualité de l’encadrement.

    Les terrains de stage sont agrées tous les 3 ans par le directeur de l’école, sur proposition du directeur de l’école après avis, du conseil technique.

    • 40 jours ouvrés de congés annuels par an dont 20 jours ouvrés consécutifs dont les dates sont déterminées par le directeur de l’école après avis du conseil technique.

    Au cours de l’année scolaire et pour des raisons dûment justifiées, l’élève peut s’absenter 20 jours ouvrés dont 5 jours non récupérables. La période des congés peut être utilisée pour récupérer les absences.

    Début : mi-septembre de l’année N
    Fin :  mi-septembre de l’année N+1

    Label

    Nous sommes certifiés QUALIOPI

    AFNOR certifie que le Centre Hospitalier Universitaire de CAEN a été jugé conforme aux exigences requises pour la réalisation d’actions de formation.

    Certificat N°2022/98983.1

    Personnes à Mobilité Réduite

    Formation et Handicap

    En regard de la loi du 11 Février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les principes de non discrimination et d’accessibilité sont appliqués à la formation.

    Une référente handicap est en lien avec toutes les structures de formation paramédicale du CHU de CAEN. Les étudiants peuvent la contacter via le secrétariat de scolarité de leur formation.

    Points de vigilances:

    Il n’existe pas d’obligation pour l’étudiant de communiquer sa situation de handicap auprès de sa structure de formation, que ce soit au moment du concours ou en cours de scolarité.

    La situation de handicap d’un candidat ou d’un étudiant revêt d’un caractère confidentiel, même si elle peut relever d’un secret partagé entre professionnels de la structure de formation.

    Objectif

    Objectifs de la formation

    Acquérir les compétences professionnelles pour exercer les activités du métier de puériculteur·rice·s :

    • évaluer l’état de santé et le développement des enfants et des adolescents ;
    • concevoir et conduire un projet de soin et d’éducation adapté à l’enfant ;
    • mettre en œuvre des soins adaptés aux enfants présentant des altérations de santé ;
    • accompagner et soutenir les familles dans le processus de parentalité ;
    • concevoir et mettre en œuvre des activités de promotion de la santé de l’enfant et de protection de l’enfance ;
    • organiser et coordonner les soins et les activités de développement et d’éveil pour des enfants et des adolescents ;
    • gérer les ressources d’un service ou d’un établissement d’accueil d’enfants ;
    • rechercher, traiter et produire des données professionnelles et scientifiques.

    Elles ne seront atteintes qu’au travers du développement d’une capacité fondamentale d’un·e puériculteur·rice : l’observation.

    Coût

    Une formation financée par les partenaires régionaux et locaux

    Subvention de la Région Normandie, Pôle Emploi, CROUS…

    Avant d’entrer à l’école, vous devez impérativement vous assurer du mode de financement de votre formation et de vos ressources pendant la durée de votre formation.

    Bourses d’études régionales : l’octroi de la bourse est en fonction du quotient familial de l’étudiant ; ce quotient est fixé chaque année ainsi que le montant de la bourse. Les demandes de bourses sont à faire à l’adresse suivante : messervices.etudiant.gouv.fr

    Tarifs

    A compter de la rentrée de septembre 2023, les publics éligibles au financement régional (en référence à l’article 2.1.1 du règlement joint), bénéficient d’une prise en charge totale du coût pédagogique.

    Pour les publics non éligibles, le coût pédagogique 2023 · 2024 s’élèvera à 9 000 € pour l’année.

    Étudiant

    Une école intégrée à un pôle de formations en santé

    L’école de Puériculteur·rice·s s’inscrit au sein d’un pôle de formations où sont regroupées :

    Le regroupement de ces formations sur un site unique le Pôle de Formations et de Recherche en Santé permet de développer des activités pédagogiques mutualisées et innovantes : enseignements et stages pluri-professionnels.

    Le bâtiment est accessible aux personnes en situation de handicap. Une référente handicap est en lien avec toutes les structures de formation. Les élèves concernés peuvent la contacter via le secrétariat de l’école.

    Un accompagnement pédagogique de qualité

    Le suivi pédagogique est une pratique d’accompagnement individuel ou collectif réalisé tout au long du processus de formation. Il a pour but d’aider l’élève à faire face aux situations de formation et à construire son identité professionnelle.

    Le suivi pédagogique doit permettre à l’élève de développer son autonomie et sa réflexivité, de repérer ses ressources personnelles et professionnelles, d’identifier ses pistes de progression, de réajuster si besoin ses attitudes et comportement, de décoder ses émotions et les utiliser avec la distance professionnelle qui s’impose.

    Il se décline de plusieurs façons : suivi individuel des apprentissages en situation de stage et de la progression de l’élève dans les acquisitions, accompagnement clinique formatif sur le terrain, guidance du binôme dans l’Action d’Information en matière d’Éducation pour la Santé, guidances individuelle et collective du Projet Professionnel.

    Un dispositif d’aide à la réussite

    Chaque élève est suivi durant la formation par un cadre formateur référent qui l’accompagne dans l’acquisition de ses compétences.

    Des temps formalisés en groupes restreints permettent aux élèves de partager leurs expériences et de travailler les domaines dans lesquels ils rencontrent des difficultés. Ces temps sont animés par l’équipe pédagogique de l’école.

    Norsims

    Des méthodes pédagogiques innovantes

    La proximité du centre de simulation en santé du CHU Caen NORSIMS facilite le développement d’un partenariat visant à inclure la simulation dans les programmes des formations paramédicales. Le CHU et l’Université de Caen Normandie ont ainsi créé NORSIMS afin d’offrir aux professionnels et futurs professionnels de santé une formation incluant la simulation.

    Les ateliers de simulation proposés sont :

    • gestes de réanimation en salle de naissance avec des étudiants en médecine et des sages-femmes (11h) ;
    • gestes d’urgences en pédiatrie ;
    • jeux de rôle.
    Diplôme

    La diplomation

    La Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) est garante de la certification du Diplôme d’État.

    La formation conduit à la délivrance du Diplôme d’État d’Infirmier·ère Puériculteur·rice.

    Parcours

    Suite de parcours et débouchés

    L’infirmier·ère puériculteur·rice peut travailler en milieu hospitalier (maternité, néonatalogie, pédiatrie ou chirurgie infantile…), protection maternelle et Infantile.

    Après quelques années d’expériences professionnelles, l’infirmier(e) puéricultrice(eur) peut évoluer vers d’autres responsabilités :

    • Directeur·rice de crèches (emploi qui nécessite 5 ans d’expérience professionnelle à temps plein) ;
    • Coordinateur·rice petite enfance ;
    • Cadre de santé (au bout de 4 ans d’expérience professionnelle à temps plein) dont l’accès se fait sur concours.

    Le dispositif d’évaluation continue

    Pendant la scolarité préparatoire au Diplôme d’État de Puériculteur·rice, est instituée une évaluation continue des capacités professionnelles à valider :

    • capacité à résoudre un problème de soin, c’est-à-dire à identifier les besoins, à choisir les ressources à les faire fonctionner,
    • capacité à se former sur le terrain professionnel,
    • capacité à à perfectionner ses attitudes professionnelles,
    • capacité à résoudre un problème de soin sur le terrain,
    • capacité à communiquer, à animer, capacité pédagogique,
    • capacité à se situer professionnellement,
    • lors des 5 stages obligatoires.

    Évaluation des connaissances

    • Contrôle n°1 : évaluation écrite d’une durée de 3 heures / questions : centrées sur les capacités de mémorisation des connaissances et de compréhension et sur le calcul de doses
    • Contrôle n°2 : évaluation écrite, d’une durée de 3 heures, centrée sur la mobilisation des connaissances et l’analyse à partir de cas cliniques et de calcul de doses
    • Contrôle n°3 : trois questions d’analyse, d’une durée de 3 heures, à partir de situations issues des champs suivants : secteur hospitalier, PMI, structure d’accueil (fonction encadrement)

    Évaluations diplômantes

    • Action d’Information en matière d’Éducation pour la Santé (AIES)
    • Résolution d’un problème de soin sur le terrain, dans le secteur hospitalier ou extra hospitalier (RPSIT)
    • L’élaboration d’un projet professionnel

    Le contrôle permanent de ces évaluations est confié à une commission de contrôle.

    Le diplôme d’État de puéricultrice est délivré aux élèves qui ont obtenu :

    1. une note au moins égale à 15 sur 30 aux contrôles de connaissances,
    2. une note au moins égale à 15 sur 30 à chacune des épreuves de synthèse,
    3. une note au moins égale à 5 sur 10 à chaque capacité évaluée en stage.

    Chiffres clés

    Promotion Réussite
    Promotion : 2023
    Réussite: 94,08 % de réussite toutes formations confondues
    reçus / inscrits
    Promotion : 2022-2023
    Réussite: 100 % de réussite
    dont 59 % avaient un emploi dès l’obtention du Diplôme d’État
    Promotion : 2021 · 2022
    Réussite: 100 % de réussite
    dont 91 % avaient un emploi dès l’obtention du Diplôme d’État
    Promotion : 2020 · 2021
    Réussite: 100 % de réussite
    dont 95 % avaient un emploi dès l’obtention du Diplôme d’État
    Promotion : 2019 · 2020
    Réussite: 90 % de réussite
    dont 61 % avaient un emploi dès l’obtention du Diplôme d’État
    Promotion : 2018 · 2019
    Réussite: 100 % de réussite
    dont 73 % avaient un emploi dès l’obtention du Diplôme d’État
  • L’admission

    Préambule et effectif

    Ce concours ne permet d’accéder qu’à l’école d’Infirmier·ère·s Puériculteur·rice·s du CHU Caen Normandie
    Au regard de l’évolution de la crise sanitaire, les modalités d’organisation du concours peuvent à tout moment être modifiées.

    L’école de Caen est agréée pour 25 élèves. Les conditions d’admission énoncées sont conformes à l’arrêté du 12 décembre 1990 relatif à la scolarité et au diplôme d’État de puériculteur·rice.

    Candidats titulaires du Diplôme d’État Infirmier·ère ou de Sage-femme

    L’admission en formation s’effectue par concours après avoir déposé une candidature en ligne via la plateforme :

    Dossier de candidature

    L’ensemble des pièces complémentaires est à fournir complet et non agrafé avant le 8 janvier 2024 inclus (cachet de la poste faisant foi).

    Déposer à l’accueil du Pôle des Formations et de Recherche en Santé ou dans la boîte aux lettres située à l’entrée du bâtiment à l’adresse suivante :
    PFRS
    2 rue des Rochambelles
    14000 Caen
    OU
    Adresser par courrier à
    École de Puériculteur·rice·s
    CHU Caen Normandie
    Avenue de la Côte de Nacre
    CS 30001 – 14033 Caen Cedex 9

    Attention :
    Un accusé de réception de votre dossier vous sera envoyé par courriel ; il ne sera pas fait de réponse téléphonique de réception de dossier.
    Tout dossier reçu ou déposé hors délai sera refusé ainsi que les dossiers incomplets. Tout dossier refusé sera retourné au candidat.

    Pré-requis

    Les pré-requis supposent une maîtrise du programme conduisant au diplôme d’État d’Infirmier (Cf. arrêté du 31 janvier 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier).

    Les candidats doivent posséder une connaissance approfondie en anatomie, physiologie, hygiène, soins infirmiers, pharmacologie et législation hospitalière et professionnelle.

    Épreuve

    Nature des épreuves

    Elles comprennent :
    2 épreuves écrites et anonymes d’admissibilité :

    • une épreuve comportant 40 questions à choix multiple (QCM) et 10 Questions à Réponses Ouvertes et Courtes (QROC),
    • une épreuve de tests psychotechniques.

    Durée de chaque épreuve : 1h30
    Une note inférieure à 7 est éliminatoire

    Sont déclarés admissibles les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 20 points sur 40.

    Une épreuve orale d’admission :

    l’exposé porte sur l’étude d’une situation en rapport avec l’exercice infirmier.

    Durée de l’exposé : 20mn
    Temps de préparation : 20mn
    Une note inférieure à 7 est éliminatoire

    Les résultats du concours

    Ils seront directement consultables sur le site https://concours.chu-caen.fr/MySelect/ et affichés à l’école d’Infirmier·ère·s Puériculteur·rice·s du CHU Caen Normandie.

    Affichage admissibilité : 23 février 2024 · 12h (au plus tard)
    Affichage admission : 29 mars 2024 · 12h

    Les résultats d’admission sont valables pour la rentrée scolaire au titre de laquelle ils ont été publiés. Pour des raisons exceptionnelles (refus de prise en charge financière, grossesse, congé d’adoption, rejet de demande de congé de formation…), le directeur de l’école peut accepter un report. L’ensemble de ces reports ne peut excéder deux années.

  • Rentrée 2023

    Rentrée promotion 2023-2024

    Pour les candidats admis en formation pour la session 2023-2024, et qui auront confirmé leur entrée en formation :

    Le dossier administratif de rentrée est à retourner dans les meilleurs délais à :

    Ecole de Puéricultrice(eur)s du CHU de Caen · Avenue de la Côte de Nacre – CS 30001 · 14033 CAEN CEDEX 9

    La rentrée effective en formation aura lieu le :

    > Lundi 11 septembre 2023, à 9h Salle PS0-077 (RDC), au PFRS – 2 rue des Rochambelles – 14000 CAEN

Logo Qualiopi

L’école de Puéricultrice(eur)s est certifiée QUALIOPI n°2022/98983.1