Skip to main content
CHU Caen Normandie

Institut de Formation d’Ambulanciers

L’Institut de Formation d’Ambulanciers est rattaché au Centre Hospitalier Universitaire de Caen Normandie. Il assure la formation d’élèves (2 promotions de 20 élèves) en vue de l’obtention du Diplôme d’État d’Ambulancier. L’IFA assure également la formation d’Auxiliaire Ambulancier.

CHU Caen Normandie

Institut de Formation d’Ambulanciers

L’Institut de Formation d’Ambulanciers est rattaché au Centre Hospitalier Universitaire de Caen Normandie. Il assure la formation d’élèves (2 promotions de 20 élèves) en vue de l’obtention du Diplôme d’État d’Ambulancier. L’IFA assure également la formation d’Auxiliaire Ambulancier.

L’équipe pédagogique

  • Le métier

    L’ambulancier

    Art. R632-12-7 : Les personnes composant les équipages des véhicules spécialement adaptés au transport sanitaire terrestre mentionnés à l’article R. 6312-8 appartiennent aux catégories suivantes :

    • 1° Titulaires du diplôme d’État d’ambulancier […]
    • 4° Conducteurs d’ambulance

    Les intéressés sont titulaires du permis de conduire de catégorie B et possèdent une attestation délivrée par le préfet, après examen médicale effectué dans les conditions définies aux articles R.221-10 et R. 221-11 du Code de la route.

    Définition du métier

    L’ambulancier est un professionnel de santé et du transport sanitaire

    Au sein de la chaine de soins ou de santé, l’ambulancier assure la prise en soin et/ou le transport de patients à tout âge de la vie sur prescription médicale, ou dans le cadre de l’aide médicale urgente, au moyen de véhicules de transport sanitaire équipés et adaptés à la situation et à l’état de santé du patient. À ce titre, il peut réaliser des soins relevant de l’urgence dans son domaine d’intervention.

    Il peut également exercer des activités relatives au transport de produits sanguins labiles, d’organes, ou au transport d’équipes de transplantations.

    En cas d’état d’urgence sanitaire déclaré ou dans le cadre d’un déclenchement de plans sanitaires, l’ambulancier peut être conduit à réaliser des actes de soin dans son domaine de compétences.

    Il exerce son activité au sein d’entreprises de transport sanitaire, d’établissements de soins (centre hospitalier, clinique…), de services spécialisés d’urgence, en collaboration avec une équipe pluri-professionnelle (médecins, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes ou tout autre professionnel de santé …).

    Types d’emploi et évolutions de carrière

    Le Diplôme d’État d’Ambulancier permet d’exercer dans des hôpitaux publics et majoritairement dans des sociétés privées. Le D.E.A. permet aussi d’accéder à une FAE SMUR (Formation d’Adaptation à l’Emploi), formation obligatoire pour travailler en SMUR.

    Après plusieurs années d’expérience, l’ambulancier peut aussi évoluer vers un poste de régulateur en entreprise de transport sanitaire. Il est alors en charge de la réception des appels et de la mise en place du planning des interventions.

    Pour les ambulanciers D.E. qui souhaitent se réorienter, il existe des passerelles pour accéder aux formations d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture. Le D.E.A. permet certaines dispenses d’enseignement.

    L’auxiliaire ambulancier

    Arrêté du 11 avril 2022 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’Ambulancier et aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier

    Art. 2L’auxiliaire ambulancier est habilité à assurer la conduite du véhicule sanitaire léger  et de l’ambulance. Il peut également être l’équipier de l’ambulancier dans l’ambulance.

    Le professionnel titulaire du poste d’auxiliaire ambulancier doit disposer :

    • D’un permis de conduire hors période probatoire conforme à la règlementation en vigueur et en état de validité;
    • De l’attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l’article R.221-10 du code de la route;
    • D’un certificat médical de non contre-indications à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d’un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d’un membre…);
    • D’un certificat médical de vaccinations conformément à l’article L.3111-4 du code de la santé plublique;
    • D’une attestation de formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises.
    • De l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence de niveau 2.

    L’ambulancier

    Art. R632-12-7 : Les personnes composant les équipages des véhicules spécialement adaptés au transport sanitaire terrestre mentionnés à l’article R. 6312-8 appartiennent aux catégories suivantes :

    • 1° Titulaires du diplôme d’État d’ambulancier […]
    • 4° Conducteurs d’ambulance

    Les intéressés sont titulaires du permis de conduire de catégorie B et possèdent une attestation délivrée par le préfet, après examen médicale effectué dans les conditions définies aux articles R.221-10 et R. 221-11 du Code de la route.

    Définition du métier

    L’ambulancier est un professionnel de santé et du transport sanitaire

    Au sein de la chaine de soins ou de santé, l’ambulancier assure la prise en soin et/ou le transport de patients à tout âge de la vie sur prescription médicale, ou dans le cadre de l’aide médicale urgente, au moyen de véhicules de transport sanitaire équipés et adaptés à la situation et à l’état de santé du patient. À ce titre, il peut réaliser des soins relevant de l’urgence dans son domaine d’intervention.

    Il peut également exercer des activités relatives au transport de produits sanguins labiles, d’organes, ou au transport d’équipes de transplantations.

    En cas d’état d’urgence sanitaire déclaré ou dans le cadre d’un déclenchement de plans sanitaires, l’ambulancier peut être conduit à réaliser des actes de soin dans son domaine de compétences.

    Il exerce son activité au sein d’entreprises de transport sanitaire, d’établissements de soins (centre hospitalier, clinique…), de services spécialisés d’urgence, en collaboration avec une équipe pluri-professionnelle (médecins, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes ou tout autre professionnel de santé …).

    Types d’emploi et évolutions de carrière

    Le Diplôme d’État d’Ambulancier permet d’exercer dans des hôpitaux publics et majoritairement dans des sociétés privées. Le D.E.A. permet aussi d’accéder à une FAE SMUR (Formation d’Adaptation à l’Emploi), formation obligatoire pour travailler en SMUR.

    Après plusieurs années d’expérience, l’ambulancier peut aussi évoluer vers un poste de régulateur en entreprise de transport sanitaire. Il est alors en charge de la réception des appels et de la mise en place du planning des interventions.

    Pour les ambulanciers D.E. qui souhaitent se réorienter, il existe des passerelles pour accéder aux formations d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture. Le D.E.A. permet certaines dispenses d’enseignement.

    L’auxiliaire ambulancier

    Arrêté du 11 avril 2022 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’Ambulancier et aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier

    Art. 2L’auxiliaire ambulancier est habilité à assurer la conduite du véhicule sanitaire léger  et de l’ambulance. Il peut également être l’équipier de l’ambulancier dans l’ambulance.

    Le professionnel titulaire du poste d’auxiliaire ambulancier doit disposer :

    • D’un permis de conduire hors période probatoire conforme à la règlementation en vigueur et en état de validité;
    • De l’attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l’article R.221-10 du code de la route;
    • D’un certificat médical de non contre-indications à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d’un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d’un membre…);
    • D’un certificat médical de vaccinations conformément à l’article L.3111-4 du code de la santé plublique;
    • D’une attestation de formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises.
    • De l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence de niveau 2.
  • La Formation conduisant au Diplôme d’État d’Ambulancier

    Ambulancier

    L’IFA  est rattaché au CHU Caen Normandie qui a des missions de soins, de recherche et d’enseignement. Il est soumis à une double tutelle :

    • le Ministère de la Santé, par l’intermédiaire de la DREETS (Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités) et de l’ARS (Agence Régionale de Santé),
    • le Conseil Régional (depuis juillet 2005).

    Depuis avril 2015, les composantes du pôle des formations paramédicales ont intégré le Pôle des Formations et de Recherche en Santé. Les salles de cours sont mutualisées à l’ensemble des formations présentes au PFRS. Les élèves disposent de salles de travaux dirigés dont une est équipée d’un mannequin de simulation haute-fidélité.

    Label

    Le CHU de Caen est Certifié QUALIOPI

    AFNOR certifie que le centre Hospitalier Universitaire de CAEN a été jugé conforme aux exigences requises pour la réalisation d’actions de formation.

    certificat N° 2022/98983.1

     

    Personnes à Mobilité Réduite

    Formation et handicap

    En regard de la loi du 11 Février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les principes de non-discrimination et d’accessibilité sont appliqués à la formation.

    Une référente handicap est en lien avec toutes les structures de formation paramédicale du CHU de CAEN. Les étudiants concernés peuvent la contacter via le secrétariat de scolarité de leur formation

    Points de vigilance: 

    il  n’existe pas d’obligation pour l’étudiant de communiquer sa situation de handicap auprès de sa structure de formation, que ce soit au moment du concours ou en cours de la scolarité.

    La situation de handicap d’un candidat ou d’un étudiant revêt un caractère confidentiel, même si elle relever d’un secret partagé entre professionnels de la structures de formation.

    Les principes pédagogiques

    Le projet pédagogique est fondé sur des valeurs de respect et d’honnêteté, et vise à former des ambulancier(s) compétents, autonomes, réflexifs, responsables et polyvalents.

    Les objectifs de la formation

    Le Diplôme d’État d’Ambulancier atteste les compétences requises pour exercer le métier d’ambulancier : arrêté du 11 avril 2022 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’Ambulancier et aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier, annexe II

    1. Établir une communication adaptée pour informer et accompagner le patient et son entourage
    2. Accompagner le patient dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant le matériel adapté
    3. Mettre en œuvre des soins d’hygiène et de confort adaptés aux besoins et à la situation du patient
    4. Apprécier l’état clinique du patient dans son domaine de compétences
    5. Mettre en œuvre les soins adaptés à l’état du patient notamment ceux relevant de l’urgence
    6. Réaliser la préparation, le contrôle et l’entretien du véhicule adapté au transport sanitaire terrestre afin de garantir la sécurité du transport
    7. Conduire le véhicule adapté au transport sanitaire terrestre dans le respect des règles de circulation et de sécurité routière et de façon adaptée à l’état de santé du patient
    8. Utiliser des techniques d’entretien du matériel et des installations adaptées, dans son domaine de compétences, en prenant en compte la prévention des risques associés
    9. Repérer, signaler, traiter les anomalies et dysfonctionnements en lien avec l’entretien du véhicule, du matériel et des installations et en assurer la traçabilité
    10. Rechercher, traiter, transmettre les informations pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités et transmettre ses savoir-faire professionnels
    11. Organiser et contrôler son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité / gestion des risques

    La durée et l’organisation de la formation

    La formation conduisant au Diplôme d’État d’Ambulancier est d’une durée totale de 22 semaines et 4 jours d’enseignement en institut et d’enseignement en stage clinique et en entreprise, ainsi que 3 heures de suivi pédagogique (801 heures) réparties de la façon suivante :

    • 15 semaines, 4 jours et 3 heures (556 heures) d’enseignement théorique, pratique et de suivi en institut
    • 7 semaines (245 heures) d’enseignement en stage clinique et en entreprise réparties sur 3 stages

    Enseignement théorique et pratique en institut et suivi pédagogique de 3 heures

    Bloc de compétences 1

    Prise en soin du patient à tout âge de la vie dans le cadre de ses missions

    Module de formation :

    • Module 1 : relation et communication avec les patients et leur entourage (2 semaines)
    • Module 2 : accompagnement du patient dans son installation et ses déplacements (2 semaines)
    • Module 3 : mise en œuvre des soins d’hygiène et de confort adaptés et réajustement (1 semaine)

    Modalités d’évaluation : Évaluation comportant une pratique simulée ciblant un patient âgé ou handicapé ou porteur d’un appareillage médical, Évaluation des compétences en stage


    Bloc de compétences 2

    Réalisation d’un recueil de données cliniques et mise en œuvre de soins adaptés à l’état du patient notamment ceux relevant de l’urgence

    Module de formation :

    • Module 4 : appréciation de l’état clinique du patient (3 semaines)
    • Module 5 : mise en œuvre des soins adaptés à l’état du patient notamment ceux relevant de l’urgence (3 semaines) incluant la FGSU (Formation aux Gestes et Soins d’Urgence)

    Modalités d’évaluation : Attestation de formation GSU niveau 2, Évaluation comportant une pratique simulée (permettant la validation de la formation GSU2), Évaluation des compétences en stage


    Bloc de compétences 3

    Transport du patient dans le respect des règles de circulation et de sécurité routière

    Module de formation :

    • Module 6 : préparation, contrôle et entretien du véhicule adapté au transport terrestre (1 jour)
    • Module 7 : conduite du véhicule adapté au transport sanitaire terrestre dans le respect des règles et de sécurité routière de façon adaptée à l’état de santé du patient (3 jours)

    Modalités d’évaluation : Évaluation des compétences en stage en entreprise de transport


    Bloc de compétences 4

    Entretien des matériels et installations du véhicule adapté au transport sanitaire terrestre en tenant compte des situations d’intervention

    Module de formation :

    • Module 8 : entretien du matériel et des installations du véhicule adapté au transport sanitaire terrestre et prévention des risques (1 semaine)

    Modalités d’évaluation : Étude de situation identifiée en stage / Étude de situation pouvant comporter une pratique simulée, Évaluation des compétences en stage


    Bloc de compétences 5

    Travail en équipe et traitement des informations liées aux activités de transport, à la qualité / gestion des risques

    Module de formation :

    • Module 9 : traitement des informations (1 semaine)
    • Module 10 : travail en équipe pluri professionnelle, qualité et gestion des risques (2 semaines)

    Modalités d’évaluation : Étude de situation pouvant comporter une pratique simulée, Évaluation des compétences en stage


    Au cours de la scolarité, 2 semaines de congés sont  prévues.

    Les stages

    3 périodes de stages permettant la validation des compétences dans des lieux suivants au choix de l’institut :

    • Parcours Médecine d’urgence Adulte / Enfant (Service des urgences / SAMU –SMUR ) : 2 semaines
    • Entreprise Transport sanitaire : 2 semaines
    • Structures de soins de courte et longue durée, soins de suite et réadaptation, EHPAD, enfant et adulte, psychiatrie et santé mentale en fonction du projet pédagogique de l’IFA : 3 semaines
    • Au cours de sa formation en milieu professionnel, l’élève réalise au moins une expérience de travail de nuit et une expérience de travail le week-end.

    Ces stages sont organisés par les équipes enseignantes en collaboration avec les responsables des structures d’accueil, en fonction de 5 critères :

    • le programme de formation,
    • le nombre de stages,
    • le projet pédagogique,
    • le projet professionnel de l’élève,
    • l’expérience de l’élève.

    Sous réserve d’être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par le présent arrêté, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allègements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordés aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants :

    1. Le diplôme d’État d’Aide-Soignant (D.E.A.S.) ;
    2. Le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (D.E.A.P.) ;
    3. Le diplôme d’Assistant de Régulation Médicale (D.A.R.M.) ;
    4. Le diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (D.E.A.E.S) ;
    5. Le titre professionnel d’Assistant de Vie aux Familles (A.V.F) ;
    6. Le titre professionnel d’Agent de Service Médico-Social (A.S.M.S) ;
    7. Le titre professionnel de Conducteur livreur sur Véhicule Sanitaire Léger (C.L.V sur V.S.L) ;
    8. Le certificat de qualification professionnelle d’Assistant Médical (A.M);
    9. Le baccalauréat professionnel Accompagnement, Soins et Services à la Personne (BAC A.S.S.P.) ;
    10. Le baccalauréat professionnel Service aux Personnes et aux Territoires (BAC S.A.P.A.T) ;
    11. Le baccalauréat professionnel conducteur transport routier de marchandises (BAC T.R.M)
    12. Les personnes titulaires de l’un des diplômes permettant l’exercice des professions d’infirmier, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue, d’ergothérapeute, de psychomotricien, de manipulateur d’électroradiologie médicale et de technicien de laboratoire médical

    Le financement de la formation

    La formation peut être financée par les partenaires régionaux et locaux comme le Conseil Régional , des OPérateurs de COmpétences (OPCO) pour les salariés, transitions Pro pour les salariés autres que salariés auxiliaires ambulanciers…

    Avant d’entrer en institut de formation sanitaire ou sociale en Normandie, vous devez impérativement vous assurer du mode de financement de votre formation et de vos ressources pendant la durée de votre formation (https://parcours-metier.normandie.fr/fss-se-former-aux-metiers-de-la-sante-et-du-social )

    Vous pouvez aussi bénéficier de bourses d’études. Les dossiers de bourses sont gérés par le Crous de Normandie et les bourses sont octroyées en fonction de votre situation financière (https://www.crous-normandie.fr/bourses/faire-demande-de-bourse/videos-tutoriels/).

    Le coût 2023-2024 est de 3200 euros.

    La Région Normandie a décidé d’accorder aux demandeurs d’emploi la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle à compter de la rentrée de septembre 2022. Cette rémunération est calculée à partir des heures de présence effective, à hauteur de 685€ mensuels pour une formation de 35 heures hebdomadaires.

    Les critères pour percevoir cette rémunération sont (critères cumulatifs) :

    • Être inscrit(e) et suivre assidûment une formation d’AS, d’AES ou d’Ambulancier dispensée dans un institut normand ;
    • Être demandeur d’emploi non indemnisé(e) par Pôle emploi (inscrit(e) ou non à Pôle-emploi) ;
    • Être sorti(e) du système scolaire depuis plus de 9 mois ;
    • Bénéficier du financement du coût pédagogique de la formation par la Région.

    Un N° vert : 0 800 05 00 00 est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

    L’obtention du Diplôme d’État d’Ambulancier

    Le Diplôme d’État d’Ambulancier s’obtient par la validation de l’ensemble des blocs de compétences acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel, selon les critères d’évaluation définis dans le référentiel.

    Sont déclarés reçus au diplôme d’État d’ambulancier, les élèves, titulaires de l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence de niveau 2 (AFGSU 2) ayant validé l’ensemble des compétences requises pour l’obtention de la certification.

    Le jury du diplôme d’État d’ambulancier est nommé par le préfet de région, sur proposition du directeur régional de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) ou de son représentant. Il est présidé par ce dernier ou son représentant et comprend :

    • Le Directeur Général de l’ARS ou son représentant
    • Un Directeur d’un IFA
    • Un formateur permanent d’un IFA
    • Un conseiller scientifique paramédical ou médical, professionnel de l’urgence d’un IFA
    • Un chef d’entreprise de transport sanitaire en exercice, titulaire d’un diplôme d’État d’ambulancier ou son représentant également titulaire de ce diplôme
    • Un ambulancier diplômé d’État salarié d’une entreprise de transport sanitaire ou en exercice dans un établissment de santé.

    Locaux et équipement

    Tous les enseignements sont organisés au PFRS (Pôle des Formations et de Recherche en Santé).

    Le bâtiment est accessible aux personnes en situation de handicap. Une référente handicap est présente sur le pôle des formations paramédicales (coordonnées disponibles sur demande au secrétariat de l’école).

    Financement

    Coût pédagogique 2023-2024 : 7500 €

    Pour les parcours partiels, le tarif est calculé au prorata du nombre de semaines de formation.

    La formation est éligible au CPF.

    • -Vous êtes salarié(e) en Contrat à Durée Indéterminée avant votre entrée en formation : la  formation devra être prise en charge par votre employeur ou par un organisme financeur (Transitions Pro, OPCO …).

    ATTENTION : Pour vous assurer d’une prise en charge, des démarches doivent être anticipées avant votre inscription.

    • Vous êtes agent de la Fonction Publique Hospitalière : la formation pourra être prise en charge par votre employeur (par le biais de l’ANFH). Renseignez-vous auprès de la DRH ou de la formation continue de votre établissement.

    ATTENTION : Pour vous assurer d’une prise en charge, les démarches doivent être anticipées.

    • Vous êtes dans une autre situation (demandeur d’emploi …) : la formation est à votre charge.

     

    Chiffres clés

    Promotion Réussite
    Promotion : 2023
    Réussite: 94,08 % de réussite toutes formations paramédicales confondues
    inscrits / reçus
    Promotion : 1ère session 2021
    Réussite: 100% de réussite
    Promotion : 2ème session 2020
    Réussite: 88% de réussite
    Promotion : 1ère session 2020
    Réussite: 88% de réussite
    Promotion : 2ème session 2019
    Réussite: 87,5% de réussite
    Promotion : 1ère session 2019
    Réussite: 87% de réussite
    Promotion : 2ème session 2018
    Réussite: 95% de réussite
    Promotion : 1ère session 2018
    Réussite: 95% de réussite
  • La sélection pour accéder à la formation conduisant au D.E.A

    Modalités de sélection à l’IFA du CHU Caen Normandie

    Conformément à l’arrêté du 11 avril 2022 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’ambulancier et aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier :

    Le processus de sélection comprend une admissibilité sur dossier et un entretien d’admission.

    Pré-requis pour se présenter à la sélection :

    Le candidat en exercice depuis au moins un mois, en continu ou en discontinu, comme auxiliaire ambulancier  ou comme conducteur d’ambulance dans les trois dernières années, devra fournir l’attestation de l’employeur, et est dispensé du stage de 70 heures.

    Pour connaitre les conditions de dispense totale ou partielle de la sélection et les diplômes ou titres donnant droit à un allègement de formation, merci de consulter la notice d’information.

    Précisions sur les modalités de sélection :

    • Tous les candidats ont un stage de 70 heures à effectuer, sauf ceux ayant exercé des fonctions d’auxiliaire ambulancier pendant au moins 1 mois dans les 3 dernières années.
    • Tous les candidats titulaires d’un titre ou diplôme donnant droit à un cursus partiel devront passer un entretien, sauf les auxiliaires ambulanciers ayant exercé cette fonction pendant une durée continue d’au moins 1 an durant les 3 dernières années.
    • Les candidats dispensés de l’admissibilité , titulaires d’un des titres ou diplômes mentionnés dans la notice d’information, n’ont pas à rédiger le document manuscrit de 2 pages maximum.

    Prochaine sélection

    Pré-inscription en ligne obligatoire pour les candidats devant passer la sélection du 26 février au 20 mai 2024. Pas de pré-inscription en ligne pour les candidats dispensés de sélection.

    Merci d’utiliser un des navigateurs suivants : Mozilla Firefox, Google Chrome

    https://concours.chu-caen.fr/MySelect/

    INSCRIPTIONS : Envoi du dossier du 26 février au 25 mai 2024 inclus (cachet de la poste faisant foi) et dans la limite des places disponibles pour les candidats dispensés de sélection.

    Publication des résultats de l’admissibilité : mercredi 29 mai 2024 à 12h00

    Entretiens d’admission : vendredi 7 juin 2024

    Publication des résultats d’admission  : vendredi 14 juin 2024 à 12h00

    Stage de 70 heures à effectuer avant le 7 juin 2024

    Formation : du 2 septembre 2024 au 24 février 2025

    L’IFA du CHU Caen Normandie peut organiser le stage de 70 heures et fournir une convention tripartite, moyennant une participation de 10 euros. Le bulletin d’inscription dans le dossier de sélection, doit être dûment rempli et envoyé avec l’attestation d’assurance responsabilité civile.

    Dossier de candidature

    La pré-inscription en ligne n’est pas une inscription. L’inscription à la sélection sera prise en compte après réception et vérification des pièces du dossier. Tous les candidats recevront un courrier attestant de leur inscription à la sélection.

    Le dossier peut être déposé à l’accueil du PFRS ou au secrétariat de l’IFA (4ème étage) au Pôle des Formations et de Recherche en Santé,
    2 rue des Rochambelles · 14032 Caen cedex 5

    Ou envoyé par courrier : Pôle des formations paramédicales du CHU – IFA- CS 30001 – 14033 CAEN Cedex 9

    ATTENTION : des dossiers distincts pour les candidats sélectionnés (admissibilité et/ou admission, cursus complet et cursus partiel) et
    pour les candidats dispensés de sélection (cursus complet ou cursus partiel)

    Les résultats seront affichés dans le hall du PFRS et tous les candidats recevront un courrier.

    Les résultats seront également publiés sur internet, mais seule la réception d’une confirmation par écrit des résultats a valeur légale.

    ATTENTION : Les candidats admis, y compris ceux qui sont dispensés de sélection, ont 10 jours après la date d’affichage des résultats pour retourner le coupon-réponse et confirmer leur souhait d’entrer en formation.

    Si, dans les dix jours suivant l’affichage des résultats, le candidat n’a pas envoyé son coupon-réponse, il est présumé avoir renoncé à son admission. Sa place sera proposée à un autre candidat en liste complémentaire.

    Les résultats du processus de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de laquelle cette sélection a été organisée.

    Cependant, le directeur de l’institut peut accorder, pour une durée qu’il détermine et dans la limite cumulée de deux ans, un report pour l’entrée en scolarité dans l’institut de formation :

    • Soit de droit en cas de congé maternité, de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale, de rejet d’une demande de congé de formation, de rejet d’une demande de mise en disponibilité, de report d’un contrat d’alternance ou pour la garde d’un enfant de moins de 4 ans.
    • Soit de façon exceptionnelle, sur la base des éléments apportés par le candidat justifiant de la survenance d’un évènement important l’empêchant de débuter sa formation.
    Tout candidat ayant bénéficié d’un report d’admission doit, au moins trois mois avant la date de rentrée prévue, confirmer son intention de reprendre sa scolarité à ladite rentrée.
  • Nouvelle formation en juin 2024 : actes professionnels dans le cadre de l’A.M.U.

Logo Qualiopi

L’IFA est certifié QUALIOPI sous le numéro 2022 / 98983.1.