Skip to main content
  • le CHU Caen Normandie propose une nouvelle technique d’ablation de fibrillation atriale
Pages des services concernés
Actualité

Innovation

le CHU Caen Normandie propose une nouvelle technique d’ablation de fibrillation atriale

Depuis quelques semaines, le CHU Caen Normandie dispose d’une nouvelle technique d’ablation atrial par champ électrique pulsé, également appelée électroporation, pour traiter la fibrillation atriale. Une technique sure qui limite le risque de complication.

La fibrillation atriale

La fibrillation atriale est un trouble du rythme cardiaque qui accélère le cœur et le fait battre de manière irrégulière, ce qui entraîne des symptômes désagréables comme des palpitations ou de l’essoufflement. Cette arythmie très fréquente qui concerne près d’un million de Français est également une des cause principales d’accident vasculaire ischémique. Le traitement anti-arythmique peut être médicamenteux ou interventionnel par une procédure appelée ablation de fibrillation atriale.

L’ablation de fibrillation atriale par électroporation

Les foyers électriques à l’origine de la fibrillation atriale se situent dans la grande majorité des cas au niveau de l’origine des veines pulmonaires dans l’oreillette gauche. Le principe du traitement est donc d’isoler électriquement la région des veines pulmonaires du reste de l’oreillette gauche. Ce traitement est réalisé au cours d’une intervention réalisée sous anesthésie générale ou sédation vigile. Jusqu’à présent, les techniques utilisées sont basées sur des énergies thermiques : la radiofréquence ou la cryothérapie. Le principe du traitement par électroporation est de réaliser la lésion tissulaire grâce à des micro-chocs électriques de haut voltage.

L’intérêt de cette technique réside dans la spécificité tissulaire. Le niveau d’énergie pour léser une cellule est différent entre un muscle, un nerf, un vaisseau. Cela permet de délivrer un niveau d’énergie efficace sur les tissus à traiter tout en respectant les structures anatomiques de voisinage.

L’utilisation de cette technique en cardiologie, et plus particulièrement en rythmologie, est récente mais très prometteuse. Elle permet une prise en charge plus sécurisée du patient, une meilleure récupération ainsi qu’une intervention plus rapide. Elle a l’avantage de ne pas engendrer de dommage pour les tissus collatéraux non cardiaques, alors que les techniques d’ablation thermique actuelles peuvent affecter les tissus voisins, en particulier l’œsophage et le nerf phrénique.

Certaines arythmies nécessitent néanmoins un traitement différent pour lequel la radiofréquence ou la cryothérapie restent les plus indiquées.

L’ablation par champ électrique pulsé représente donc un outil supplémentaire pour le traitement des arythmies cardiaques complexes dont fait partie la fibrillation atriale.

Service communication du  CHU Caen Normandie
CHU Caen Normandie

Contact presse

Service Communication
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9