Skip to main content
  • Les avancées dans la recherche contre les cancers pédiatriques
Pages des services concernés
Actualité

Septembre en or

Les avancées dans la recherche contre les cancers pédiatriques

Le groupe oncoCARE (Oncogenèse, Biomarqueurs et cibles thérapeutiques des CAnceRs solides et hEmopathies malignes) est une antenne de l’unité ISTCT (Imagerie et Stratégies Thérapeutiques pour les Cancers et Tissus Cérébraux) UMR6030, dirigée par le Dr Myriam Bernaudin et co-dirigée par le Dr Samuel Valable.

L’unité ISTCT

Cette unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université de Caen-Normandie (UNICAEN) est hébergée au GIP CYCERON à Caen et regroupe une 50aine de membres : chercheurs, biologistes, anatomopathologistes et cliniciens, médecins ou chirurgiens, autour de la compréhension de la physiopathologie des tumeurs hypoxiques (cerveau-poumon) et l’identification de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant la tumeur et son microenvironnement mais aussi visant à protéger le tissu sain environnant des traitements anti-cancéreux tels que la radiothérapie.

OncoCARE au CHU Caen Normandie

Le Pr Guénaëlle Levallet anime cette antenne située dans le nouveau bâtiment biologie-recherche du CHU Caen Normandie et dont le Dr Jérémie Rouger fait partie. En plus des modèles de cancer déjà étudiés dans ce groupe (cancer du poumon, mésothéliome, cancer du rein, gliomes, leucémie à tricholeucocytes, myélomes), le Dr Rouger s’apprête à développer des projets de recherche sur les lymphomes, un type de cancer qui affecte le système lymphatique, qui est essentiel pour la défense immunitaire de notre corps Il va s’appuyer sur son expérience en médecine et sur ses travaux antérieurs sur les leucémies aiguës de l’enfant pour mener ces projets de recherche.

Le microenvironnement cellulaire agit comme un “voisinage” autour des cellules, influençant comment elles se comportent. Dans le cancer, ce voisinage encourage les cellules cancéreuses à se propager. C’est pourquoi il est crucial de comprendre comment il fonctionne pour trouver de meilleurs traitements contre le cancer. Les recherches du Dr. Rouger s’attacheront à comprendre le rôle du microenvironnement cellulaire dans la migration et le maintien des cellules tumorales dans les tissus, en particulier dans le système nerveux central dont le cerveau.  Plusieurs études sur les hémopathies, des maladies qui touchent le sang ou la moelle osseuse, montrent que lorsque l’oxygène est faible dans certaines parties du corps (ce que l’on appelle l’hypoxie), cela peut attirer et protéger les cellules cancéreuses des effets des traitements. L’un des projets en cours cherche à comprendre comment l’hypoxie, qui se produit naturellement dans des zones spécifiques de l’organisme appelées “niches”, affecte les cellules cancéreuses. Mieux comprendre ces phénomènes aidera à développer des stratégies thérapeutiques visant à éliminer les cellules tumorales dans leur niche et ainsi empêcher les récidives de cancer.

L’unité ISTCT et son groupe émergent oncoCARE disposent de tous les matériels et compétences nécessaires pour mener à bien ces nouveaux projets. Cette unité est en effet déjà reconnue internationalement pour son expertise en particulier en cancérologie, notamment grâce aux nombreux outils développés au sein de la plateforme Cyceron. Bénéficiant à la fois de ces outils et de la modernité des nouveaux équipements disponibles au CHU Caen Normandie à l’occasion de la reconstruction du CHU, les projets actuellement développés et en cours de développement au sein d’oncoCARE et plus largement de l’unité ISTCT dynamiseront la recherche en cancérologie dans notre région et contribueront à améliorer les connaissances, au bénéfice des patients.

 

Service communication du  CHU Caen Normandie
CHU Caen Normandie

Contact presse

Service Communication
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9