Skip to main content

Centre Spécialisé de l’Obésité

Il existe 37 centres spécialisés dans la prise en charge de l’obésité sévère en France (métropole et outremer), dont 2 en Normandie (Caen et Rouen). Ces centres spécialisés se voient confier 2 missions :

  • assurer la prise en charge multidisciplinaire de l’obésité sévère et/ou complexe
  • organiser la filière de soins “obésité” sur le territoire.

Le Centre Spécialisé de l’Obésité (CSO) de Caen Normandie couvre les départements Manche, Orne et Calvados.

Il dispose des 3 filières : pédiatrique, médicale adulte et chirurgicale adulte.

La coordination est assurée par un binôme :


Les rencontres de chirurgie bariatrique.

Vous êtes suivis par le Centre Spécialisé de l’Obésité du CHU de Caen et vous souhaitez pouvoir échanger avec des patients déjà opérés, ces rencontres sont organisées pour vous !

Prochaines dates : 2 mai 2024 et 19 septembre 2024

Plus d’infos et inscriptions : cliquez ici !


Le coin des patients du CSO Caen Normandie                  Le coin des professionnels

  • Qu’est-ce qu’un Centre Spécialisé de l’Obésité ?

    L’obésité, une maladie chronique fréquente

    Le problème de l’obésité touche à l’heure actuelle la quasi-totalité de la planète. Selon l’OMS, pas moins de 35 % des adultes dans le monde sont atteints d’obésité ou sont en surpoids. Finalement, ce sont 1,4 milliards de personnes de 20 ans et plus dans le monde qui sont touchés. À noter que l’obésité est à l’heure actuelle le 5ème facteur de risque de décès dans le monde et cause plus de 2,8 millions de victimes chaque année.

    En effet, maladie chronique, multifactorielle, évolutive allant de l’obésité simple à l’obésité sévère et/ou complexe, elle est un facteur de risque majeur pour les pathologies les plus fréquentes (maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, etc.). Les conséquences psychologiques et sociales, comme la mésestime de soi, la dépression, la stigmatisation, sont conséquentes et délétères.

    En 2020, près d’un Français sur 2 (47,3 %) est en situation de surpoids et/ou d’obésité. Aujourd’hui 17 % des Français sont en situation d’obésité. La proportion des personnes évoluant vers une obésité sévère augmente (Obépi-Roche 2020).

    L’appel à projet conduit par les Agences Régionales de Santé à la suite de l’instruction du 29 juillet 2011 relative à la mise en œuvre du Plan National Nutrition Santé 3 et du plan obésité a permis d’identifier 37 centres spécialisés dans la prise en charge de l’obésité sévère, centres présents en métropole et en outre-mer.

    La Normandie une des régions les plus touchée

    L’enjeu est de taille, tout particulièrement en Normandie.
    De plus en plus de Normands souffrent d’obésité. D’après la dernière enquête OBEPI (2020), la Normandie est la 3ème région française la plus touchée par l’obésité avec 19,8% d’adultes en situation d’obésité, contre 17% pour la moyenne nationale. L’obésité pédiatrique est également un problème.
    2 centres de référence en Normandie
    La région Normandie, particulièrement touchée par l’obésité, s’est vue attribuée 2 Centres Spécialisés Obésité : les CHU Caen Normandie et CHU Rouen Normandie. Chacun dispose de l’expertise et des équipements adaptés requis pour l’accueil des personnes en situation d’obésité adulte ou pédiatrique les plus complexes, en médecine comme en chirurgie.

    Missions des CSO : 3ème niveau de recours

    Afin de rendre l’offre de soins accessible et lisible pour les patients en situation d’obésité, ces centres spécialisés se voient confier deux missions exercées dans le cadre d’un cahier des charges national. Ils interviennent en recours régional de 3ème niveau :

    • 1ère mission : assurer la prise en charge multidisciplinaire de l’obésité sévère et/ou complexe
      En s’appuyant sur :

      • des compétences spécifiques : équipes médicales (nutritionnistes, endocrinologues, pédiatres, psychiatres…), paramédicales (diététiciens, professionnels d’activité physique adaptée, psychologues, infirmiers, …) et chirurgicales (équipe de chirurgiens et d’anesthésistes-réanimateurs spécialisée dans la chirurgie bariatrique).
      • et un plateau technique adapté.
    • 2ème mission : organiser la filière de soins “obésité” sur le territoire
      Cela se fait dans une démarche d’animation et de coordination des acteurs pluridisciplinaires impliqués dans la prise en charge de la maladie, qu’ils soient établissements de santé, libéraux, médico-sociaux et associatifs en lien avec les réseaux et les médecins traitants et sous l’égide des ARS.
      Ce travail nécessite de créer une dynamique et de formaliser les partenariats en mettant en œuvre des actions qui ne sont pas directement en lien avec la prise en charge d’un patient mais qui ont une visée d’organisation de l’offre et de diffusion des compétences (actions de sensibilisation, d’information, de formation, de diffusion des recommandations de bonnes pratiques…).

    Par ailleurs, les centres de l’Obésité sont engagés dans la recherche. Dans ce cadre, le CSO du CHU Caen Normandie peut s’appuyer sur :

    • la Direction de la Recherche Clinique et à l’Innovation
    • sur le Centre dit « intégré » (CIO) du CHRU de Lille
    • sur le réseau FORCE (French Obesity Research Centre of Excellence) qui est un réseau d’excellence en recherche clinique sur les obésités et les pathologies associées.
  • Nos prises en charges

    Le surpoids chez l’adulte

    L’outil de mesure communément utilisé pour diagnostiquer une obésité est l’indice de masse corporelle (IMC).

    Pour le surpoids chez l’adulte (IMC entre 25,0 et 29,9 kg/m²), il n’y a pas d’indication à une prise en charge hospitalière. La prise en charge du surpoids est réalisée par le médecin traitant. Les recommandations internationales soulignent la nécessité de stabiliser le poids, grâce à une activité physique régulière et à une alimentation équilibrée (voir le site www.manger-bouger.fr). L’activité physique est l’élément le plus important.

    L’obésité adulte
    • Si votre IMC est compris entre 30 et 35 kg/m² : vous devez en premier lieu en discuter avec votre médecin traitant. Il pourra vous orienter vers des professionnels libéraux de son réseau : un médecin nutritionniste ou un diététicien, un spécialiste ou une structure proposant de l’activité physique adaptée et si besoin vers un psychiatre ou psychologue.

     

    • Si votre IMC est supérieur à 35 kg/m² :

    Le 1er contact se fait par le biais d’un entretien téléphonique avec la secrétaire du CSO. En fonction des données de cet échange, une prise en charge au CHU pourra vous être proposée.

    Vous débuterez alors votre prise en charge par une hospitalisation bilan au sein du CSO du CHU Caen Normandie. Dans le cadre de l’hospitalisation de semaine vous serez accompagné par une équipe pluridisciplinaire pour une prise en charge globale et personnalisée. En effet, vous bénéficierez d’une évaluation individuelles médicale et paramédicale (infirmière, psychologue, diététicienne et activité physique adaptée), ainsi que d’ateliers de groupe.

    L’objectif du séjour est de faire un dépistage des maladies liées à l’obésité et d’évaluer votre situation individuelle. Il vous sera alors proposé un projet de prise en charge adapté à vos besoins en lien avec votre médecin traitant. Cela peut être des consultations au CHU (médicales, paramédicales) et/ou une prise en charge via la plateforme d’éducation thérapeutique PLANETH Patient et/ou une prise en charge en établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR : séjour remboursé en partie par la sécurité sociale et en partie par votre mutuelle) ou auprès de professionnels libéraux avec prise en charge diététique, psychologique et en activité physique.

    Si vous avez une demande de prise en charge chirurgicale de votre obésité

    Cette prise en charge est réservée aux formes les plus sévères d’obésité, en cas d’échec de prise en charge médicale bien conduite. 

    Les recommandations de la Haute Autorité de Santé autorisent à engager vers un projet de chirurgie de l’obésité les patients adultes réunissant un ensemble de conditions strictes (IMC ≥40 kg/m2 ou bien IMC ≥ 35 kg/m2 avec complication susceptible d’être améliorée après la chirurgie…).

    Brochure d’information destinée aux patients qui envisagent la chirurgie de l’obésité

    Cette brochure comporte des explications sur :

    • les conditions pour bénéficier de la chirurgie de l’obésité ;
    • les différentes techniques chirurgicales (le court-circuit gastrique (bypass) ; la gastrectomie longitudinale (sleeve)…)
    • l’organisation de la prise en charge, du premier entretien avec le médecin jusqu’au suivi après l’intervention ;
    • les précautions à prendre pour garantir les meilleures chances de réussite.

    Suivi pré et post-opératoire :

    Dans le cadre de la chirurgie bariatrique vous bénéficierez d’un suivi médical et paramédical non seulement pré-opératoire mais aussi post-opératoire, en accord avec les recommandations de la Haute Autorité de Santé.

    À savoir qu’il pourra vous être proposé un parcours RAAC. Le CHU Caen Normandie a d’ailleurs obtenu le label GRACE (Groupe Francophone de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie) pour la chirurgie de l’obésité. Ce label de qualité est la récompense d’un travail d’équipe pluridisciplinaire dont l’objectif consiste à accompagner le patient avant, pendant et après son hospitalisation, afin de l’aider à récupérer plus rapidement ses capacités fonctionnelles après sa chirurgie de l’obésité, et ce, en toute sécurité.

    Association de patients : Par ailleurs, si vous le souhaitez, vous pourrez rencontrer les membres d’une association de patients qui tient des permanences dans le service de chirurgie et qui pourra vous accompagner tout au long de votre parcours.

    Chirurgie réparatrice : Enfin, la chirurgie plastique et fonctionnelle pourra éventuellement vous être proposée.

    L’obésité de l’enfant

    La probabilité qu’un enfant en situation d’obésité le reste à l’âge adulte varie selon les études de 20 à 50 % avant la puberté, et de 50 à 70 % après la puberté.

    Il est recommandé de surveiller l’indice de masse corporelle systématiquement chez tous les enfants et adolescents :

    • quel que soit leur âge ;
    • quelle que soit leur corpulence apparente ;
    • quel que soit le motif de la consultation ;
    • au minimum 2 ou 3 fois par an.

    Certains signes d’alerte sont à repérer :

    • Rebond d’adiposité précoce (plus il est précoce, plus le risque de devenir obèse est élevé).
    • Ascension continue de la courbe IMC depuis la naissance.
    • Changement rapide de couloir de la courbe IMC vers le haut.

    Si le rapport tour de taille / taille est > 0,5, l’enfant présente un excès de graisse abdominale associé à un risque cardio-vasculaire et métabolique accru.

    L’objectif de soin est l’amélioration de la qualité de vie et la prévention des complications à l’âge adulte.

    Un suivi régulier et prolongé d’au minimum 2 ans est recommandé.

    Il est recommandé que la prise en charge :

    • soit fondée sur les principes de l’éducation thérapeutique du patient ;
    • prenne en compte l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité, l’équilibre des rythmes de vie, les aspects psychologiques et socio-économiques ;
    • implique les parents et/ou les adultes responsables de l’enfant ou de l’adolescent ;
    • obtienne l’adhésion de l’enfant ou de l’adolescent et de sa famille, en veillant à ne pas culpabiliser, blesser ou stigmatiser.

    3 niveaux de prise en charge :

    • 1er recours : surpoids non compliqué. Prise en charge de proximité par le médecin habituel.
    • 2ème recours : surpoids compliqué ou obésité simple. Prise en charge multidisciplinaire organisée à l’échelle d’un territoire, faisant appel à des professionnels spécialisés.
    • 3ème recours : obésité + comorbidités sévères / handicap. Prise en charge organisée à une échelle régionale et coordonnée par un médecin et une équipe spécialisés.

    Axes de prise en charge :

    Toujours en lien avec le médecin traitant, qu’il soit pédiatre ou médecin généraliste :

    • diététique
    • activité physique
    • psychologique
    • séjours thérapeutiques en SSR selon des modalités variées (hôpitaux de jour, séjours plus ou moins longs)
    • chirurgie bariatrique dans certaines indications très limitées et seulement dans des centres spécialisés

    Le service de pédiatrie du CHU Caen Normandie

    Consultations médicales et paramédicales

    • Consultations pluridisciplinaires regroupant pédiatre, diététicien +/- psychologue
    • Consultations communes de transition : pédiatre et nutritionniste adulte au sein de la pédiatrie afin d’optimiser le relais adulte
    • HDJ pluridisciplinaire avec bilan complet de l’obésité et de ses complications avec proposition d’un projet de prise en charge adapté aux besoins de l’enfant/famille en lien avec le médecin traitant. Cela peut être un suivi par l’équipe du CHU et/ou via le Réseau NPO (Normandie Pédiatrie Obésité) et/ou dans un centre de soins de suite et de réadaptation (SSR) pédiatrique spécialisé en nutrition ou auprès de professionnels libéraux avec prise en charge diététique, psychologique et en activité physique.
  • Nos partenaires

    Établissements conventionnés

    Depuis la création du Centre Spécialisé de l’Obésité en 2012, des partenariats ont été formalisés par des conventions entre le CSO du CHU Caen Normandie et plusieurs établissements de soins de la région, centres de Soins de Suite et de Réadaptation ainsi que des associations de patients.

    Obésité de l’adulte

    Établissements hospitaliers ou de soins partenaires du CSOMCO :
    Centres de Soins de Suite et de Réadaptation en Nutrition partenaires du CSO -SSR :

    Obésité de l’enfant et de l’adolescent

    Structures d’Appui partenaires du CSO
    Associations de patients et Structures proposant une activité physique adaptée