Skip to main content
Pages des services concernés

Développement durable

Pour une IRM verte, le projet MeGadore

Dans le cadre de la responsabilité environnementale, l’équipe d’IRM du CHU Caen Normandie s’est fixée pour objectif de réduire la pollution associée à l’utilisation du gadolinium.

Le projet MeGadore, qu’est-ce que c’est ?

Né au CHU de Brest, sous l’impulsion des professeurs Douraied Ben Salem, neuroradiologue, Jean-Alix Barrat, géochimiste et chercheur au laboratoire des sciences de l’environnement marin (Lemar) et Raphael Tripier, chimiste et chercheur au laboratoire de chimie, électrochimie moléculaire et chimie analytique, le projet MeGadore propose à tous les services de radiologie de constituer une filière de recyclage du gadolinium.

L’équipe de manipulateurs en électroradiologie médicale du service d’IRM du CHU a adhéré à ce protocole.

Qu’est-ce que le gadolinium ?

Le gadolinium est un produit de contraste nécessaire en IRM qui fait partie de la catégorie des terres rares. Il est utilisé chélaté (la chélation est un procédé visant à enrober les métaux dans l’organisme) et n’est pas transformé par le corps humain. L’extraction de ces terres rares est une activité particulièrement polluante.

Comment récupérer le gadolinium ?

Plusieurs possibilités :

  • dans les eaux usées [tâche titanesque et couteuse],
  • dans les urines des patients [actuellement à l’étude],
  • dans les seringues ou les flacons de gadolinium

Le protocole MeGadore se fonde sur la récupération et le retraitement de cet excédent.
Les flacons de récupération sont fournis par les promoteurs du protocole qui centralisent les retours pour les adresser à une usine de recyclage.
« Il s’agit d’une étape qui présente un avantage secondaire non négligeable : la quantité de Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) du secteur IRM a nettement diminuée. » précise le service.

 

CHU Caen Normandie

Contact presse

Service Communication
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9