Skip to main content
Biologie de la reproduction
Biologie de la reproduction

Biologie de la reproduction

Biologie de la reproduction

La biologie de la reproduction regroupe les activités diagnostiques de spermiologie et les activités thérapeutiques d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Le service prend en charge les patients en vue d’un don de sperme, d’un don d’ovocyte, d’un double don de gamètes ou d’un accueil d’embryon.

La biologie de la reproduction regroupe les activités diagnostiques de spermiologie et les activités thérapeutiques d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Le service prend en charge les patients en vue d’un don de sperme, d’un don d’ovocyte, d’un double don de gamètes ou d’un accueil d’embryon.

  • Consultations Consultations Consultations Consultations

    Spermiologie · CECOS

    Dr Amélie Ancelle, Dr Marie-Ange Clarotti, Dr Antoine Clergeau, Dr Marion Labarre
    Horaire de consultations

    Andrologie

    Dr Antoine Clergeau, Dr Marion Labarre
    Horaire de consultations

    Fécondation In Vitro · Assistance Médicale à la Procréation

    Dr Amélie Ancelle, Dr Marie-Ange Clarotti, Dr Antoine Clergeau, Dr Anne-Sophie Gille, Dr Marion Labarre

    Psychologie

    Mme Sandrine Hamonou
    Horaire de consultations

      Composition du service

      • 3 praticien(ne)s hospitalier(ère)s
      • 1 praticienne attachée
      • 1 assistante spécialiste régionale
      • 1 psychologue
      • 1 cadre de santé
      Détail de l’équipe
    • Nos prises en charge

      Activités

      La prise en charge du couple infertile nécessite une coordination étroite entre les cliniciens gynécologues et les biologistes de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP).

      Ces activités comprennent une activité biologique, diagnostique et thérapeutique au sein du secteur de Biologie de la Reproduction du laboratoire de biologie médicale.

      Les activités diagnostiques
      • Spermogramme,
      • Spermocytogramme,
      • Test de migration-survie,
      • Biochimie séminale,
      • Recherche d’anticorps anti-spermatozoïdes,
      • Fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes
      Les activités thérapeutiques
      • Insémination Intra Utérine (IIU),
      • Fécondation In Vitro (FIV),
      • Fécondation in vitro avec injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI).
      Autres activités

      En collaboration avec le service d’urologie, nous assurons l’extraction de spermatozoïdes testiculaires (TESE) lors de biopsies testiculaires chirurgicales, en particulier en cas d’azoospermie.

      Le service prend en charge des donneurs et receveurs de dons de gamètes (spermatozoïdes et ovocytes) et d’accueil d’embryons.

      Enfin, nous réalisons également la conservation de gamètes, de tissu ovarien et testiculaire pour préservation de la fertilité avant traitement à risque d’entraîner une infertilité chez l’adulte et chez l’enfant. La conservation de gamètes est également possible hors indication médicale de 29 à 37 ans chez la femme et de 29 à 45 ans chez l’homme.

      Les équipements spécifiques du service
      • Pièces de culture,
      • Hottes à flux laminaire,
      • Enceintes thermostatée à CO2 et tri-gaz
      • Appareil de micro-injection,
      • Microscopes droits et inversés,
      • Automate de congélation pour gamètes et tissus germinaux
      • Containers de stockage en azote liquide à –196 °C.
    • AMP et Préservation de la fertilité

      Chez l’homme

      L’autoconservation de spermatozoïdes est proposée avant tout traitement présentant un risque d’entraîner une altération transitoire ou définitive de la fertilité masculine. Un recueil de sperme par masturbation est proposé en première intention. Dans certains cas, un prélèvement chirurgical par biopsie testiculaire est également possible.

      Les spermatozoïdes sont conservés dans l’azote liquide à -196°C et peuvent l’être sans limite de durée jusqu’à l’âge de 60 ans, maximum autorisé par la loi pour utiliser ces gamètes dans le cadre d’une Assistance Médicale à la Procréation.

      La préservation de la fertilité est indiquée dans diverses situations médicales, notamment des pathologies comme le cancer, des maladies inflammatoires ou hématologiques, des interventions chirurgicales pouvant altérer la fonction sexuelle ou reproductive ou dans le cadre d’une transition de genre. Elle est également possible hors indication médicale de 29 à 45 ans. Dans ce cas, les frais annuels de conservation ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

      Chez la femme

      La préservation de la fertilité féminine est proposée avant tout traitement présentant un risque d’entraîner une altération transitoire ou définitive de la fertilité chez la femme. L’autoconservation d’ovocytes par ponction ovarienne après traitement de stimulation ovarienne est la technique de référence. Dans certains cas, un prélèvement chirurgical pour conservation de tissu ovarien est également possible.

      Les ovocytes ou le tissu ovarien sont conservés dans l’azote liquide à -196°C et peuvent l’être sans limite de durée jusqu’à l’âge de 45 ans, maximum autorisé par la loi pour une utilisation dans le cadre d’une Assistance Médicale à la Procréation ou d’une autogreffe.

      La préservation de la fertilité est indiquée dans diverses situations médicales, notamment des pathologies comme le cancer, des maladies inflammatoires ou hématologiques, des interventions chirurgicales sur les ovaires pouvant altérer la fonction reproductive ou dans le cadre d’une transition de genre. Elle est également possible hors indication médicale de 29 à 37 ans. Dans ce cas, les frais annuels de conservation ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

      Chez l’enfant

      La préservation de la fertilité est également possible chez l’enfant dans le cadre de certaines pathologies.

      Chez le garçon avant la puberté, il n’y a pas de spermatozoïdes. Une conservation de tissu testiculaire est possible avant un traitement à haut risque d’entraîner une stérilité définitive mais aucune technique n’est encore au point pour permettre l’utilisation de ce tissu à l’heure actuelle. Chez l’adolescent, il est possible d’envisager une conservation de spermatozoïdes éjaculés ou prélevés chirurgicalement selon l’avancée de la puberté et la maturité des garçons.

      Chez la fille avant la puberté, une conservation de tissu ovarien est possible avant traitement à haut risque d’entraîner une stérilité définitive en vue d’une autogreffe ultérieure. Chez l’adolescente, la congélation de tissu ovarien ou d’ovocytes par ponction ovarienne après traitement de stimulation ovarienne est discutée au cas par cas selon les pathologies, l’âge et la maturité des filles.

      Le Centre d’Assistance Médicale à la Procréation

      Publication·s

      Guide AMP

      le guide de l’assistance médicale à la procréation

      La vasectomie

      Préservez votre fertilité avant une stérilisation chirurgicale

      Mucoviscidose et fertilité

      Transidentités – La préservation de la fertilité

      • Don de gamètes et d’embryons

      • Les dernières actualités liées au service…

      Laboratoire de biologie médicale

      Laboratoire de biologie médicale

      Le répertoire des analyses de biologie médicale du CHU Caen Normandie est disponible ici.

      Localiser / contacter le service


      Biologie de la reproduction

      Secrétariat du service

      8h-16h

      Niveau Accès GPSParking Entrée Email
      Spermiologie · CECOS · Andrologie
      Hôpital Femme Enfant Hématologie
      Niveau : 2
      Accès GPS: Principal
      Parking : Parking 1
      Entrée Principale du CHU Caen Normandie
      Assistance médicale à la procréation · Fécondation In Vitro
      Hôpital Femme Enfant Hématologie
      Niveau : 2
      Accès GPS: Principal
      Parking : Parking 1
      Entrée Principale du CHU Caen Normandie