Découvrez le CHU

La Certification

Mis à jour le 20/09/2017
CHU de Caen - service communication
imprimer l'article
Envoyer la page par mail
flux RSS du CHU de Caen

Le CHU de Caen a intégré depuis plusieurs années dans ses priorités la mise en place de systèmes qualité visant à la labellisation de l'établissement et de secteurs ciblés cliniques ou médico-techniques.

La certification par la Haute Autorité de Santé

Suite à la visite des experts-visiteurs réalisée en septembre 2013, la Haute Autorité en Santé a décidé, lors de sa séance du 5 février 2014, de prononcer la Certification du CHU de Caen. Le Collège de la HAS "a pu constater, avec satisfaction, la mise en oeuvre d'un nombre important d'actions d'amélioration", l'établissement ayant "su démontrer sa mobilisation et prendre des décisions importantes". La visite a mis en évidence "une implication importante des professionnels en termes de gestion des risques et des améliorations significatives sur les pratiques et les organisations".

Cette certification est assortie de 4 réserves compte tenu de "la persistance de problématiques principalement liées aux infrastructures et aux bâtiments". Ces réserves portent sur la gestion des équipements et infrastructures, la qualité de l'air, la sécurité des biens et personnes et la gestion des déchets. Il faut rappeler que le Ministère a financé le lancement des études de programmation de la reconstruction du CHU.

Des réserves ont été transformées en simples recommandations sur les blocs opératoires, le programme d'amélioration de la qualité et la gestion des événements indésirables ou ont été levées sur l'Hospitalisation à domicile, l'évaluation des risques a priori, l'identification du patient ou les activités d'endoscopie. La recommandation sur la médecine nucléaire a également été levée.

Un plan d'action sur l'ensemble de ces décisions (réserves et recommandations) a été adressé à la HAS en mai 2014.

L'enjeu pour le CHU est désormais de poursuivre la dynamique née de la visite de suivi, de continuer à améliorer ses pratiques, et de pérenniser son dispositif de maîtrise des risques.

Ces deux résultats illustrent les efforts et la dynamique lancés par un établissement qui a traversé de graves difficultés sur les dernières années et qui doit poursuivre son redressement et sa refondation, avec rigueur et détermination.

L'accréditation des médecins

L'accréditation des médecins est un dispositif volontaire de gestion des risques médicaux en établissement de santé. L'accréditation des médecins fait partie d'un dispositif global de qualité et de sécurité des soins et d'amélioration des pratiques.

L'inscription dans le dispositif d'accréditation est une démarche volontaire.

La Haute Autorité de santé définit et organise la procédure d'accréditation des médecins ou des équipes médicales d'une même spécialité exerçant en établissements de santé, au regard des référentiels de qualité des soins et des pratiques professionnelles.

L'accréditation concerne les médecins exerçant une spécialité ou une activité dite "à risques" en établissement de santé.

A ce jour 12 médecins sont concernés par ce dispositif dans les spécialités suivantes :

  • Neurochirurgie
  • Chirurgie orthopédique et traumatologique
  • Chirurgie plastique reconstructive
  • Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire
  • Chirurgie infantile
  • Gynécologie obstétrique
  • Anesthésie-réanimation, activité de réanimation et activité de soins intensifs.

Le service d'hématologie adulte accrédité JACIE

Depuis 2008, l'unité de transplantation du service d'hématologie adulte s'est engagé dans une démarche qualité appelée JACIE et a obtenu cette accréditation en décembre 2013 pour 4 ans. Cette accréditation est délivrée par le bureau européen d'accréditation des centres de greffe de cellules souches hématopoïétiques après un audit externe de 3 jours.

L'équipe a analysé les différentes étapes de la greffe de cellules souches hématopoïétiques chez l'adulte. Elle a construit et validé des procédures opérationnelles concernant l'ensemble de la prise en charge depuis la visite avant la greffe jusqu'au déroulement de la greffe et en incluant les possibles complications.

La mise en oeuvre de cette démarche est pilotée par un comité de pilotage pluridisciplinaire mené par le Dr Reman (directeur du programme clinique).

Le service de néonatologie, certification NIDCAP (Programme Néonatal Individualisé d'Evaluation et de Soins de Développement)

Le programme de certification NIDCAP des unités de néonatologie reconnaît l'engagement d'un service de néonatologie et l'intégration dans les soins du programme NIDCAP pour les enfants, les parents et le personnel.

Le programme NIDCAP a été créé pour permettre l'apprentissage spécifique de l'observation et de l'évaluation du développement des enfants prématurés et à risque.

Un des objectifs fondamentaux du programme NIDCAP est la formation, le soutien et le tutorat des équipes de néonatologie dans le but d'assurer des soins de développement efficaces, individualisés et centrés sur la famille.

La mise en oeuvre de cette démarche est pilotée par le Professeur Guillois, chef du service de néonatologie.

Le service d'assistance médicale à la procréation (AMP) – ISO 9001

L'activité de soins du service est centrée sur le diagnostic et la prise en charge des couples ou patients infertiles grâce aux techniques d'assistance médicale à la procréation : insémination artificielle, fécondation in vitro, transfert d'embryons congelés, don de spermatozoïdes, don d'ovocytes, préservation de fertilité féminine et masculine et accueil d'embryon.

Le service d'assistance médicale à la procréation s'est engagé cette année dans une démarche de certification ISO 9001.

La mise en oeuvre de cette démarche est pilotée par un comité de pilotage pluridisciplinaire mené par le Dr De Vienne (Responsable Assurance Qualité).

Le Laboratoire de Biologie Médicale (LBM) accrédité NF EN ISO 15189

Le laboratoire de biologie médicale est partiellement accrédité selon la norme NF EN ISO 15189 depuis 2010. Notre objectif est maintenant d'étendre cette accréditation à toutes nos analyses d'ici 2020. Les évaluateurs du COFRAC doivent revenir tous les ans pour vérifier la pérennité de notre fonctionnement.

La mise en oeuvre de cette démarche est pilotée par un comité de pilotage pluridisciplinaire mené par le Dr Le Querrec (Responsable Assurance Qualité).

Les centres de ressources biologiques - NFS 96-900

Le centre de ressources biologiques des mésothéliomes de Caen et la tumorothèque Caen Basse-Normandie sont des biothèques destinées à fournir des échantillons biologiques et des données biologiques, anatomopathologiques et cliniques dynamiques utiles pour la réalisation d'analyses en cancérologie.

Elles ont une double vocation sanitaire et scientifique. La norme NF S 96-900 définit les prescriptions générales en termes de systèmes de management de la qualité ainsi que celles nécessaires pour assurer la qualité des ressources biologiques.

Elle favorise l'harmonisation des pratiques professionnelles des centres de ressources biologiques, propose des échantillons de hautes qualité à la communauté scientifique et le déploiement d'un véritable réseau à la fois au sein du cancéropôle nord-ouest et dans le cadre des base clinico-biologique comme MESOBANK. Son application est compatible avec les exigences de l'ISO 9001.

La certification qualité témoigne de la volonté des centres de ressources biologiques d'afficher leurs organisations et leur savoir-faire.

La mise en oeuvre de cette démarche est pilotée par un comité de pilotage pluridisciplinaire mené par Mme Blaizot (Responsable Assurance Qualité).

Accréditation OMS du CNR de la rougeole et des paramyxoviridae respiratoires

Les Centres Nationaux de Références (CNR) sont des laboratoires experts dans le domaine de la microbiologie/virologie. Ils sont nommés par arrêté du Ministère de la santé pour une période de 5 ans, réévaluée chaque année. Cette nomination fait suite à un appel d'offres très compétitif.

Le laboratoire de virologie du CHU de Caen a été désigné CNR de la Rougeole et des paramxoviridae respiratoires pour la période 2012-2016.

Dirigé par le Pr Astrid Vabret et le Dr Julia Dina, le CNR est chargé, en liaison étroite avec l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) de contribuer au diagnostic et à la surveillance épidémiologique des infections humaines causées par les virus de la rougeole, des oreillons, et aussi des paramyxovirus respiratoires (groupe de virus regroupant plusieurs virus, dont le plus connu est le Virus Respiratoire Syncytial ou VRS, agent majeur des bronchiolites du nourrisson).

Il possède également une expertise reconnue dans le domaine des coronavirus, virus médiatisés à l'occasion des pandémies de SARS-CoV (coronavirus associé au Syndrome Respiratoire Aigü Sévère) en 2003 et à l'émergence récente, en 2012, du MERS-CoV (Middle-Est Respiratory Syndrome coronavirus) au Moyen-Orient.

Le CNR contribue de façon importante au système de surveillance français qui s'inscrit dans le plan d'élimination de la Rougeole mené par l'OMS. Toutes les données moléculaires générées par le CNR sont communiquées à l'OMS via une banque de données internationales d'accès limité. Début décembre, en tant que CNR de la rougeole et des Paramyxoviridae, le laboratoire de virologie du CHU de Caen a de nouveau, été accrédité pour l’année 2016 par le bureau OMS Europe.

L'unité de production de médicaments anticancéreux de la pharmacie – ISO 9001

Cette unité contribue à optimiser la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancer notamment. Son fonctionnement assure une sécurité optimale aussi bien pour la préparation des médicaments pour le patient et pour la sécurité des professionnels et de l'environnement, tout en optimisant la séquence des opérations techniques et informatiques grâce à la centralisation des fabrications de chimiothérapies. Cette unité s'est engagée depuis 2013 dans une démarche de certification ISO 9001.

La mise en oeuvre de cette démarche est pilotée par un comité de pilotage pluridisciplinaire mené par le Dr Chédru.

Le service de restauration certifié ISO 22000

Depuis octobre 2013, la société "AFNOR Certification" a certifié le service restauration selon la norme ISO 22 000. Cette norme permet de valoriser le savoir-faire des agents du service en démontrant leur compétence au sujet de la sécurité alimentaire, que ce soit en prévenant les contaminations microbiologiques, physiques, chimiques, mais également avec un thème de plus en plus d'actualité : la maitrise des allergènes.

Cette certification est la concrétisation d'une démarche initiée en 2009, qui permet d'inscrire le service restauration dans une dynamique d'amélioration continue autour de 6 thèmes : le management, l'élaboration des repas, la distribution des repas, les achats, la gestion des ressources humaines et la gestion des ressources matérielles.

Dans un premier temps, seule l'activité sur le site de Colombelles a été certifiée (cuisine centrale + chaine d'assemblage des plateaux)... Début mars 2015, cette certification ISO 22000 a été confirmée et étendue aux selfs Côte de Nacre et Clemenceau.

Cette démarche est menée par Mme Onfray (Responsable Qualité Restauration), en collaboration avec l'ensemble du service restauration.