INNOVATION

Naissance de l’unité Inserm DynaMicURe – une reconnaissance de l’expertise Normande sur les maladies infectieuses

Du fait de son expertise et de ses recherches sur les pathogènes et les maladies infectieuses, le Groupe de Recherche sur l’Adaptation Microbienne (GRAM 2.0) a obtenu la labellisation Inserm avec création de l’Unité Mixte de Recherche UMR 1311 DYNAMICURE pour « Dynamique Microbienne associée aux Infections Urinaires et Respiratoires ».

Publié le 25/04/2022
par Service Communication
voir le service >>
imprimer l'article
Envoyer l'article par mail
flux RSS du CHU de Caen
Ⓒ service Communication

Cette reconnaissance est le fruit du regroupement de chercheurs hospitalo-universitaires des CHU de Rouen et de Caen et d’enseignants-chercheurs des universités de Caen et Rouen Normandie, et d’un recentrage sur ces deux thématiques, qui représentent un enjeu majeur de santé publique.

Créée en 1998 à Rouen, l’équipe composée maintenant d’une cinquantaine de personnels, est devenue bi-site Caen-Rouen en 2017 afin de rassembler une unité transversale d’enseignants-chercheurs bactériologistes et virologues, infectiologues, pédiatres et épidémiologistes des deux universités et CHU de Normandie. Elle s’est enrichie à la faveur de ce contrat de nouvelles compétences, en intégrant des bactériologistes fondamentaux de l’Université de Caen Normandie et des spécialistes en microbiologie vétérinaire du pôle de recherche en santé animale de Caen (LABEO). La complémentarité des activités scientifiques, mais également hospitalo-universitaires des deux sites, a permis cette évolution. Cette équipe a été initialement dirigée par le Pr François CARON (infectiologue à Rouen) jusqu’en 2019, puis par le Pr Jean-Christophe PLANTIER (virologue à Rouen), avec l’appui comme directeur-adjoint de site ou responsable d’axe des Prs Olivier JOIN-LAMBERT (bactériologiste à Caen), Simon LE HELLO (bactériologiste-hygiéniste à Caen), Martine PESTEL-CARON (bactériologiste à Rouen) et Astrid VABRET (virologue à Caen). L’unité a été évaluée sur une production riche de plus de 420 publications internationales, 3 brevets déposés, des collaborations avec des industriels et une structuration autour de centres d’expertises et de références régionaux et nationaux et de réseaux internationaux. Cette évaluation d’une part par le Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES), puis par le conseil scientifique de l’Inserm a permis de labelliser pour 6 ans l’équipe de recherche et ainsi de reconnaitre son expertise dans le domaine biomédical et la santé. Cette nouvelle UMR est une belle réussite pour l’équipe et les tutelles.


Les infections sont des sujets de préoccupation majeurs pour l’homme, et elles incluent souvent une dimension animale et environnementale, nécessitant une approche dite « One Health » ou l’intégration « d’une seule santé » pour une meilleure compréhension et efficience dans les moyens de lutte, comme l’attestent récemment l’émergence de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques ou les épidémies et pandémies virales respiratoires (Covid-19 par exemple). L’expertise de l’unité DYNAMICURE permettra de réaliser des travaux de recherche transversaux et translationnels, grâce aux réseaux microbiologiques cliniques, ainsi qu’à la maîtrise de nouvelles technologies comme le séquençage à haut débit ou le modèle à fibre creuse. Elle permettra ainsi d’appréhender de manière globale l’émergence des pathogènes à partir de leurs réservoirs et leur évolution génétique, leurs interactions et adaptations au sein des microbiotes de leurs hôtes, pour une meilleure compréhension de la physiopathologie et prise en charge thérapeutique des infections respiratoires d’une part, et des infections urinaires/entériques d’autre part.


Cette nouvelle UMR évolue dans un contexte également structurant au niveau hospitalier, puisqu’elle est associée à la Fédération Normande Microbiologie-Infection-Hygiène (FéNoMIH), fédération inter-CHUs de Caen et Rouen créée fin 2017, pour favoriser les synergies dans les domaines du soin, de la formation et de la recherche, et à la création de l’Axe HCERES émergent infectieux au CHU de Caen. L’unité est aussi impliquée dans la Fédération Hospitalo-Universitaire (FHU) RESPIRE, consortium inter-régional du G4 réunissant les CHU et Universités d’Amiens, Caen, Lille et Rouen sur le thème de la santé respiratoire humaine.

 

 

Contact presse CHU de Caen Normandie :

Service Communication,
CHU de Caen Normandie
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9
Tél. : 02 31 06 49 61
Courriel : communication@chu-caen.fr

DERNIERS ARTICLES