INNOVATION

Un nouveau traitement par immunothérapie pour traiter les cancers de la plèvre causés par l'amiante

Dans un article paru le 21 janvier 2021 dans la très prestigieuse revue The Lancet, le Docteur Youssef Oulkhouir pneumo-cancérologue au CHU de Caen Normandie s'illustre parmi les auteurs de l'étude internationale Checkmate 743, qui évalue une nouvelle stratégie de traitement des cancers de la plèvre.

Publié le 04/02/2021
par Service Communication
voir le service >>
imprimer l'article
Envoyer l'article par mail
flux RSS du CHU de Caen
Ⓒ CHU Caen - service communication

Le CHU de Caen Normandie, centre de référence régional des tumeurs thoraciques rares, fait partie des 103 centres nationaux et internationaux ayant participé à cette étude randomisée conduite dans près de 21 pays.

Le mésothéliome pleural malin est une maladie cancéreuse rare de la plèvre, causée principalement par une exposition à l'amiante en milieu professionnel. Cette maladie concerne en France plus de 1000 nouveaux cas par an. Du fait de son passé industriel, la Normandie a été parmi les plus exposées de France à l'amiante, jusqu'à son interdiction définitive en 1996. Les traitements actuels par chimiothérapie offrent des chances de survie inférieures à 1 an.

L'immunothérapie, approche thérapeutique qui agit sur le système immunitaire du patient pour lutter contre la maladie, a permis d'importants progrès ces dernières années dans les traitements de certains cancers (du poumon et de la peau notamment). Cette étude randomisée multicentrique internationale comparait l'efficacité d'une double immunothérapie, associant le nivolumab à l'ipilimumab, par rapport au traitement de référence du mésothéliome qu'est la chimiothérapie.

Promue par le laboratoire Bristol Myers Squibb (BMS), l'étude menée au Centre de recherche clinique du CHU de Caen Normandie a permis à une vingtaine de patients en provenance de toute la Normandie (CH de Cherbourg, Saint Lô, Granville, …) de bénéficier de ce traitement innovant. La combinaison du nivolumab et de l'ipilimumab a mise en évidence des améliorations cliniques significatives par rapport à la chimiothérapie standard.

"Ce travail montre un bénéfice en termes de survie mais également de qualité de vie chez les patients traités par immunothérapie pour un mésothéliome. La participation active du CHU de Caen Normandie à la recherche clinique nationale et internationale en oncologie thoracique offre à nos patients un accès à des traitements innovants.", conclut le Docteur Youssef Oulkhouir.

Une autorisation temporaire d'utilisation de ce nouveau traitement a été délivrée par l'agence nationale du médicament (ANSM) dans l'attente de son autorisation de mise sur le marché.

Pour en savoir plus >>

Contact presse CHU de Caen Normandie

Service Communication,
CHU de Caen Normandie
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9
Tél. : 02 31 06 49 61
Courriel : communication@chu-caen.fr

DERNIERS ARTICLES