INNOVATION

Le CHU de Caen Normandie assurera désormais le prélèvement de cellules essentiel à la réalisation des greffes de cellules souches en hématologie

 

Publié le 17/06/2020
par Service Communication
voir le service >>
imprimer l'article
Envoyer l'article par mail
flux RSS du CHU de Caen
Ⓒ CHU Caen - service communication

L'acquisition de 2 appareils Optia® de la société Terumo (appareil d'aphérèse thérapeutique) et la formation du personnel médical et paramédical à leur utilisation permettent désormais au CHU de Caen Normandie de prélever des cellules par un procédé appelé "cytaphérèse".

Jusqu'alors effectuée par l'Etablissement Français du Sang (EFS) de Caen, cette activité consiste à extraire, de manière sélective, certaines cellules du sang. Elle permet notamment, le prélèvement de cellules souches ce qui constitue un préalable à la réalisation de greffes en Hématologie.

Le 4 mai dernier, les équipes de l'Institut d'Hématologie de Basse-Normandie (IHBN) ont effectué leur premier prélèvement de cellules souches hématopoïétiques par voie périphérique.

Rencontre avec Etienne Paubelle, médecin à l'Institut d'Hématologie de Basse-Normandie (IHBN) du CHU de Caen, en charge de l'activité de cytaphérèse :

Quel est le rôle de la moelle osseuse ?

La moelle osseuse est un tissu situé à l'intérieur des os longs et plats (sternum ou hanches). Elle permet la production des différents types de cellules du sang (globules blancs, globules rouges et plaquettes).

Quels sont les différents types de greffes possibles ?

La greffe de moelle osseuse, aussi appelée greffe de cellules souches, est utilisée pour traiter les maladies cancéreuses du sang (leucémie, lymphome, myélome…) et les maladies non cancéreuses (drépanocytose…).

Il existe 2 types de greffe : l'autogreffe, où les cellules souches sont prélevées sur le patient lui-même et l'allogreffe où les cellules souches proviennent d'un donneur ou d'une donneuse différent(e) du patient.

Dans les 2 cas, la greffe va permettre la reconstruction du système hématopoïétique.

Pour se procurer ces cellules, les médecins peuvent recourir à trois techniques : le prélèvement de moelle - ponction (sous anesthésie générale), le don de sang placentaire ou le prélèvement de cellules souches périphériques par cytaphérèse.

Qu'est-ce que la cytaphérèse et comment le procédé fonctionne-t-il ?

La cytaphérèse est une technique qui permet de prélever des cellules souches périphériques à partir du sang. Grâce à une machine, les équipes soignantes récupèrent les cellules qui les intéressent, alors que les autres constituants du sang sont rendus au donneur/patient.

Dans le cas d'une autogreffe, les cellules souches récoltées sont ensuite congelées jusqu'à ce qu'elles soient injectées au receveur.

Avant une cytaphérèse, le patient passe un examen médical et reçoit des injections de facteur de croissance qui permettent de faire circuler les cellules souches hématopoïétiques dans le sang. La durée de prélèvement est comprise entre 3 et 5 heures.

Quels sont les avantages pour le patient ?

La cytaphérèse permet de s'affranchir d'une hospitalisation et de reconstituer plus rapidement le système hématopoïétique du receveur. Pour les autogreffes, les équipes médicales ne réalisent plus de ponction mais uniquement ce type de prélèvement.

Qu'est-ce que cela change pour les équipes médicales et paramédicales ?

Cette activité nécessite une solide expertise et bénéficie d'une autorisation par l'ARS Normandie.

Dès aujourd'hui, patients et donneurs, de tout âge, sont accueillis en hôpital de jour par les équipes de l'IHBN au quatrième étage du bâtiment Femme Enfant Hématologie (FEH). L'équipe, composée de 3 infirmières habilitées et de 3 médecins (Muriel Enard, Cécile Wlon, Daisy Zangu, Sylvain Chantepie, Ansah Atchroue Johnson et Etienne Paubelle) s'est formée à cette technique rapidement et est pleinement mobilisée pour répondre aux besoins des patients de Normandie occidentale en matière de prélèvement. Elle collabore activement avec les autres centres hospitaliers nationaux et internationaux qui effectuent des greffes de cellules souches hématopoïétiques.

A titre d'exemple, dans le courant du mois de mai, les cellules souches d'un donneur sain inscrit sur le registre des donneurs de moelle ont été prélevées à l'IHBN et par la suite envoyées à Santiago au Chili.

Après un mois d'utilisation de ces nouveaux équipements, plusieurs prélèvements ont été effectués avec succès, et plusieurs autres sont d'ores et déjà planifiés.

Contact presse CHU de Caen Normandie :

Service Communication,
CHU de Caen Normandie
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9
Tél. : 02 31 06 49 61
Courriel : communication@chu-caen.fr

DERNIERS ARTICLES