INNOVATION

Première prothèse totale de hanche (PTH) en ambulatoire au CHU de Caen Normandie

La première Prothèse Totale de Hanche (PTH) en ambulatoire au CHU de Caen Normandie est intervenue pour un patient de 69 ans, en avril dernier, par le Pr Christophe HULET.

Si cette intervention est fréquente (120 000 à 140 000 interventions sont effectuées par an en France), elle nécessite habituellement une hospitalisation conventionnelle d'une durée moyenne de 4 à 5 jours. Moins de 1% des interventions de PTH sont réalisées en ambulatoire, même si la tendance se développe.

Publié le 04/06/2018
par Service Communication
voir le service >>
imprimer l'article
Envoyer l'article par mail
flux RSS du CHU de Caen
Ⓒ CHU Caen - service communication

Une intervention courante mais un mode opérationnel nouveau

La pose de prothèse Totale de Hanche (PTH) en ambulatoire est le résultat d'une collaboration entre chirurgiens et anesthésistes qui permet un parcours clinique performant avec l'ensemble des équipes paramédicales (secrétaires, unités de soins et bloc opératoire) et d'anesthésie (Dr PEGOIX) afin d'optimiser le processus de soins. Tout est centré et organisé autour du patient qui devient acteur de sa prise en charge.

Des pré-requis sont indispensables avec l'éligibilité du patient

En effet, en ambulatoire, le patient entre le matin de son intervention et sort le jour même sans passer de nuit à hôpital : il rentre ainsi à domicile. Pour pouvoir être pris en charge selon ce mode ambulatoire le patient doit remplir un certain nombre de conditions (ce que l'on nomme son éligibilité). Il doit être accompagné, avoir un environnement extérieur suffisant, comprendre les informations, son intervention et son état de santé doit répondre à certains critères...

Une information répétée et continue du patient

L'information du patient est également primordiale. Des échanges complets et réguliers pour expliquer, informer et répondre aux interrogations du patient sont indispensables.

Tous les acteurs de l'équipe médicale soignante et administrative sont mobilisés. A chaque étape du parcours du patient, tous les soignants ont un rôle déterminant à jouer dans la prise en charge : de l'anesthésiste, au secrétaire médical, en passant par l'équipe paramédicale des unités de soins et des blocs opératoires.

La nécessité de l'optimisation de l'acte chirurgical

Pour une prise en charge en ambulatoire, outre le volet informatif du patient lors d'une consultation par l'infirmier(ière), une optimisation de l'acte en lui-même est nécessaire avec une application des bonnes pratiques médicales. Ainsi l'acte chirurgical est ajusté dans le cadre d'une prise en charge en ambulatoire.

Son retentissement sur état général du patient est identique, mais une optimisation a lieu sur le plan de la douleur, la durée de l'intervention, la gestion préopératoire du jeun et la gestion de la réalimentation post-opératoire.

Une relation étroite, une confiance réciproque, une adaptation de l'acte et la disponibilité des équipes sont les facteurs clés de la réussite et du suivi en ambulatoire.

Cette première pose de Prothèse Totale de Hanche en ambulatoire, est une réussite tant pour le patient que pour les équipes mobilisées.

Le développement de la Chirurgie ambulatoire au sein du département d'orthopédie (Dr ROCHONGAR, Dr DUNET et Dr CHAPUS...) avec la réalisation d'interventions plus lourdes comme la prothèse de hanche, du genou ou de l'épaule participe au virage ambulatoire.

Contact presse CHU de Caen Normandie :

Service Communication,
CHU de Caen Normandie
Avenue de la Côte de Nacre
CS 30001
14033 CAEN cedex 9
Tél. : 02 31 06 49 61
Courriel : communication@chu-caen.fr

DERNIERS ARTICLES